EspaceMagic

L'arbitrage

Photo Devenir Arbitre

Si vous avez déjà fait un tour lors d’un tournoi de Magic, vous avez du croiser, entre deux parties, un arbitre. Intervenant ça et là, marchant incessamment au milieu des joueurs,  il est reconnaissable de par sa grande chemise noire.

Savez-vous qu’on recherche constamment de nouveaux arbitres, pour des tournois de Magic ? Des tournois sont en effet organisés chaque semaine dans toute la France, et il arrive souvent qu’un besoin se fasse sentir. Or, les effectifs sont faibles car peu de joueurs passent la certification.

Mais qu’est-ce qu’être arbitre, au juste ? Pourquoi cette fonction peut-elle intéresser n’importe quel joueur, à un moment où à un autre de son parcours? Laissez Espace Magic vous introduire à cette autre dimension du jeu, méconnue mais passionnante : l’arbitrage.

 

Les débuts

On pense souvent qu’être arbitre signifie connaitre par cœur l’ensemble des règles du jeu, soit un épais PDF de plus de 250 pages. Bien qu’à partir d’un certain niveau très élevé, cela devienne presque vrai, c’est loin d’être le cas  pour les arbitres débutants. Tout comme un jeune conducteur doit encore apprendre les ficelles de la conduite juste après avoir eu son permis, un arbitre fraichement certifié a encore beaucoup à apprendre sur le jeu. Ne soyez donc pas impressionné par les règles. Ce qu’on demande, c’est avant tout une curiosité intellectuelle : celle de vouloir comprendre comment se déroule le jeu, étape après étape. Si vous aimez découvrir les fonctionnements du jeu ; si vous aimez comprendre comment les cartes interagissent les unes avec les autres pour mieux démêler des situations parfois complexes, vous êtes en fait déjà un arbitre : un arbitre en préparation.

Félicitations !

Car c’est là tout ce que l’on demande à un arbitre lors d’un tournoi : aider les joueurs qui seraient bloqués à démêler des situations ; leur apporter des précisions sur les cartes ou sur les règles pour qu’ils puissent continuer leur partie. C’est tout ! Le jour où il ou elle arbitre, le ou la jeune certifié(e) passe ainsi de table en table, et réponds aux appels des joueurs. Souvent ce sont des questions très simples ; parfois cela demande plus de réflexion.  

Améliorer sa connaissance du jeu

C’est là le premier élément qui enrichit l’arbitrage : plus on traite de cas, plus on apprend à découvrir les règles dans le détail ; plus on maitrise les concepts du jeu. Cela rend les prochaines parties, entre amis par exemple, plus simples, et plus faciles à comprendre.

Des rencontres

Répondre à une table, plaisanter avec les joueurs ; répondre à une autre table avec d’autres joueurs, puis à une autre ; aider un joueur à finir son deck... c’est réellement une autre façon de voir le tournoi, et de sympathiser avec nombre de joueurs.

Une compensation

Tout travail mérite salaire ! Enfin, il s’agit ici plus exactement d’un coup de main donné à l’organisateur, en l’aidant sur la partie règle du tournoi. En contrepartie, celui-ci offre presque toujours une compensation pour remercier l’arbitre ; généralement des boosters. C’est toujours agréable après une journée d’arbitrage !

Arbitrer, ou jouer, ou les deux

Bien sûr, arbitrer n’est jamais une obligation. Souvent, des joueurs avec la certification viennent jouer en tournoi, et arbitrent une autre fois. Sur les très petits tournois, l’arbitre peut même jouer, car les questions sont peu fréquentes. C’est vous qui choisissez !

Localement, il y a toujours besoin d’arbitres pour mieux encadrer les tournois. Cela permet de s’assurer que les règles sont bien appliquées. Les petites boutiques et associations apprécient pour cela les certifications, et sont heureuses d’accueillir les arbitres pour leurs tournois.

Dans tous les cas, passer la certification d’arbitre ouvre plusieurs portes ; cela permet de se familiariser avec le jeu, et d’améliorer nettement son niveau au fur et à mesure des tournois ; d’aider les organisateurs locaux à gérer leurs tournois, car ils ne connaissent pas forcément bien les règles ; de rencontrer de nombreuses personnes, et de partager un bon moment avec toutes ces nouvelles connaissances. Pourquoi ne pas se laisser tenter ?

Progresser dans l’arbitrage

Photo Arbitre Discours Avant-PremièrePour les passionnés, il est même possible de progresser dans le milieu de l’arbitrage.

Quand vous passez la certification, vous accédez au niveau 1 : c’est la grande majorité des arbitres, qui aide localement les organisateurs pour les petits tournois conviviaux : avant-premières, gameday, petits tournois du samedi…  C’est la base indispensable des tournois dans toute la France.

Ensuite, pour ceux qui ont déjà pas mal arbitré et qui veulent aller plus loin, il est possible de passer la certification pour le niveau 2. Monter en niveau signifie monter en responsabilité ; un niveau 2 pourra ainsi diriger un ou plusieurs arbitres sur des tournois plus importants. Le niveau 2 donne par exemple la possibilité d’arbitrer des tournois tels que des qualificatifs au Pros Tours, qui accueillent souvent plus de 100 joueurs.

Les niveaux 3, 4, et 5 sont encore plus investis ; la connaissance des règles devient très poussée. Ces arbitres ont en général des fonctions managériales lors de grands évènements nationaux et internationaux – des dizaines d'équipes d’arbitres sont gérées pour des tournois à plus de 2000 joueurs !

Bien sur, tout cela prend du temps. Quoiqu’il en soit, tous les arbitres ont commencé dans les petits tournois locaux, et c’est aussi là que vous débuterez. La plupart des arbitres en restent là et c’est très bien ! Mais il est important de savoir ce qu’il est possible de faire par la suite.

 

Photo Sophie, Arbitre level 2Sophie, arbitre niveau 2, réponds à nos questions :

1/ Bonjour Sophie, peux-tu te présenter ainsi que ton parcours d’arbitre ?

Salut !
Je suis Sophie, et je suis apprentie ingénieur du son. En ce moment, je m’occupe de mon bébé qui vient de naître. Je suis arbitre depuis plusieurs années, et ça m’a tellement plu que je suis passée niveau 2 il y a 2 ans, et que j’aimerai bien passer niveau 3 ! Plus on monte dans l’arbitrage, plus on peut arbitrer de gros tournois, rencontrer de nouvelles personnes, avoir des responsabilités !

2/ Pourquoi es-tu passée arbitre ?
Quand j’ai commencé de jouer à Magic, j’ai vu que je perdais beaucoup de parties parce que je ne connaissais pas assez bien les règles. Et du coup, j’ai voulu les lire pour ne plus me faire avoir. Et ensuite, j’ai décidé de devenir arbitre pour partager mes connaissances et aider les autres joueurs qui seraient dans le même cas.

3/ Y a-t-il besoin d’arbitres en général ?
Oui bien sûr ! Avec de plus en plus de boutiques qui organisent des tournois, des arbitres sont toujours nécessaires pour aider l’organisateur à ce qu’un tournoi se passe bien. En France, on a de grandes régions sans arbitres, et cela manque beaucoup, car non seulement les joueurs peuvent se poser des questions sur comment gérer telle ou telle situation ou avoir des problèmes lors de gros tournois avec des lots conséquents, mais aussi la boutique ne peut pas organiser de GP trials, ni les nouveaux PPTQ.

4/ Qu’aurais-tu à conseiller aux jeunes motivé(e)s qui veulent passer leur test ?
De ne pas hésiter. Aujourd’hui, il suffit de bien connaitre les règles (essentiellement des cartes du format modern), et d’avoir l’envie d’aider les gens.
En plus, la plupart du temps, on peut jouer en même temps, et seulement s’interrompre pour aider les joueurs qui en ont besoin !

Au final

Devenir arbitre, c'est un moyen de rencontrer la communauté, tout en devenant, peu à peu, plus à l'aise avec le jeu... si ça vous intéresse, vous pouvez tout d'abord vous entrainer sur les énigmes du site, dans tous les niveaux de difficulté ! Enfin, quand vous aurez un peu pratiqué, vous pouvez contacter l'arbitre référent de votre région qui vous rencontrera pour discuter. Le monde de Magic est si riche... vous n'avez pas fini de l'explorer.

Cartes sélectionnées pour l'échange :

  • {{ wantListCardVersion.quantity }} x {{ wantListCardVersion.cardName }} - {{ wantListCardVersion.cardCondition }} -
Chargement...

Modération

Merci d'indiquer la raison de cette modération !

×
Fleche